Portrait entrepreneur : Laura Kediha, fondatrice des Déserteurs

Découvrez l’interview de Laura Kediha, fondatrice des Déserteurs, une agence de voyages qui propose des treks d’aventure dans le Sahara !

Peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Laura, j’ai 29 ans, je suis franco-algérienne et originaire du Havre, en Normandie. Après le bac, j’avais beaucoup d’ambition, je voulais découvrir le monde mais je ne savais pas ce que je voulais faire. Je me suis retrouvée en classe préparatoire puis en école de commerce, à Toulouse, un peu par hasard. Ensuite, j’ai tâtonné avec des petits boulots qui me convenaient moyennement, mais qui m’ont beaucoup appris. Puis j’ai pris une année pour réaliser un rêve de tour du monde et réfléchir à ce que je voulais faire. Et me voilà aujourd’hui, épanouie et heureuse, à créer une agence de voyages en adéquation totale avec mes valeurs !

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton projet Les Déserteurs ?

Les Déserteurs c’est une agence de voyages 2.0 qui te fait vivre une expérience complètement insolite : un trek dans la peau d’un nomade dans le désert. Ces treks se font en petits groupes accompagnés par des Touaregs (la population locale). On part à l’aventure, marcher et dormir à la belle étoile, un bon moyen pour sortir de sa zone de confort.

À une époque où le digital est omniprésent dans nos vies et où l’on parle beaucoup de burnout, c’est le moyen de faire une sorte de détox digitale, de prendre le temps de se reconnecter à soi et à la nature. Une vraie pause dans notre quotidien. Le désert est si peu connu et pourtant c’est un endroit magique qui a beaucoup plus à offrir qu’on ne l’imagine !
Le but c’est aussi de faire découvrir la culture touarègue et de promouvoir une forme de voyage où l’on prend son temps et on utilise peu de ressources. C’est presque de la survie mais encadrée ! Pour l’instant j’organise ces treks dans le Sahara, en Algérie, mais je souhaite dès que possible, m’ouvrir à d’autres déserts et d’autres cultures.

Comment as-tu eu l’idée de créer Les Déserteurs ?

Ça m’est venu en 2018, au cours d’un voyage à sac à dos en Algérie. Je cherchais à découvrir un peu plus mes origines et je me posais encore beaucoup de questions sur ce que je voulais faire dans la vie. Sur un coup de tête, j’ai voulu aller dans le désert (mais je n’étais pas du tout préparée quand j’y repense). Je me suis retrouvée dans le sud de l’Algérie, à Djanet, seule avec 3 Touaregs. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et finalement ça a été une expérience de découverte magnifique où j’ai été très bien accueillie ! On a marché pendant 8 jours et je me demandais comment c’était possible qu’on connaisse si peu le désert.

Puis l’idée s’est confirmée en publiant une série de vidéos de mon voyage sur YouTube. J’avais filmé ces vlogs pour que mes proches et mes amis voient à quoi ressemble l’Algérie. Et ça a eu beaucoup plus d’impact que je ne l’aurais imaginé à l’époque. J’ai constaté que les gens qui regardaient mes vidéos étaient intéressés par le désert, mais se posaient beaucoup de questions. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire et c’est comme ça qu’est nés Les Déserteurs.

Quelles sont les valeurs de ton agence ?

L’authenticité, l’aventure, le partage et la bienveillance sont mes maîtres-mots ! Ce sont des valeurs très importantes à mes yeux, qui me guident dans mes décisions. Par exemple, c’est pour cela que je ne travaille qu’avec des guides locaux.

Qu’est-ce que Time2Start t’a apporté ?

Avant de rejoindre Time2Start, j’avais l’idée des Déserteurs, mais je me sentais seule et perdue. J’avais besoin d’un coup de pouce pour passer à l’action. Time2Start m’a aidée à concrétiser le projet grâce à des conseils, des formations et des rencontres avec des experts. J’ai aussi rencontré des entrepreneurs dans la même situation que moi. On continue de se voir au-delà de Time2start et de prendre des nouvelles de nos projets respectifs. C’est super motivant !

Quelle est la chose la plus importante que vous tu aies appris avec Time2Start ?

Au début de mon projet, j’étais trop dans la réflexion. Avec Time2start j’ai appris à passer à l’action, même si tout n’est pas parfait, et à rectifier ensuite les choses si besoin. Avec du recul, je comprends que la perfection est l’ennemi du bien et qu’il faut se confronter à la réalité du marché le plus tôt possible.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans l’entrepreneuriat ?

Ce que j’aime c’est le fait d’être actrice de ma vie. Je fais un travail qui me plaît et qui me permet de m’épanouir. J’ai eu plus de mal à trouver mon compte dans le salariat, car j’ai travaillé dans des boîtes qui avaient des valeurs très différentes des miennes.

Quelle est ton ambition ?

Cela peut sembler très simple, mais mon ambition c’est d’être heureuse. Ça me désole quand je vois des gens travailler énormément pour gagner toujours plus d’argent (je généralise un peu) au détriment de leur santé et de leur bonheur.

Pour ce qui est des Déserteurs, mon ambition va au-delà de la simple organisation de voyages, c’est une nouvelle manière de voyager qui respecte l’homme, les animaux et la nature que je souhaite proposer. J’ai envie de mettre les valeurs dont on parlait précédemment au service d’un bien-être commun – tant pour les voyageurs que les populations locales avec qui je travaille.

As-tu des conseils à donner pour les personnes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Je pense qu’il faut se faire confiance et suivre son intuition. Parler de son projet autour de soi c’est essentiel, mais il faut savoir écarter les retours négatifs et non constructifs. Il ne faut pas écouter les personnes qui ne croient pas en nous, mais en revanche, il faut savoir s’adapter pour contourner les obstacles. Et bien sûr persévérer et ne pas abandonner au premier obstacle. Comme l’a dit Mark Twain “ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait!”.

Comment en savoir plus sur Les Déserteurs et suivre tes aventures ?

Tout simplement sur le site Les Deserteurs ou par mail à l’adresse contact@lesdeserteurs.com.
Vous pouvez aussi suivre @les_deserteurs sur Instagram et @lesdeserteursdusahara sur Facebook.
Et enfin pour avoir un aperçu de ce qu’est un voyage dans le désert vous trouverez mes vidéos sur la chaîne “Laura K” sur Youtube.